RS ARCHITECTURE
     

« Vivre la Touques comme une centralité paysagère »

La Touques, fleuve côtier se jetant dans la Manche en Normandie, entre Deauville et Trouville-sur-Mer constitue une frontière naturelle entre ces deux villes étroitement liées à l’invention du balnéaire au XIXème siècle et à sa saga.
Pourtant située au coeur du système urbain de ces deux villes, cette partie de rivière est loin d’être valorisée comme en témoigne les aménagements des quais actuels (les terrains à l’abandon sur la presqu’ile de la Touques (Deauville) et les parkings sur la rive de Trouville-sur-Mer).
Ce site historiquement fondateur, puisque la gare terminus s’y trouve, ainsi que le port, est loin d’être à la hauteur des prétentions à l’urbanité et de l’image que ces deux villes touristiques mondialement connues, se targuent d’avoir.
Le lieu accueillant les activités de pêche, se présente comme une fracture entre ces deux villes puisqu’il n’assure aucune connexion réelle. Il faut le reconquérir et le réinsérer dans le fonctionnement de cette urbanité balnéaire bipolaire, d’où l’intitulé proposé pour ce PFE :
La connexion Deauville/Trouville-sur-Mer :
« vivre la Touques comme une centralité paysage »

Il s’agit donc de la réappropriation, par deux villes formant un système urbain, de la rivière port qui leur fait frontière, cette inversion d’une barrière à la fois naturelle et artificielle s’effectuant avec des activités nouvelles et la conservation des activités existantes, l’aménagement architectural et paysagé proposé, les redéployant dans un dispositif unitaire ayant sa cohérence à l’échelle du site.